Homélie du mercredi 6 mai - par le P. Adrien

Chers frères et sœurs,

Nous avons aujourd’hui du grand saint Jean. L’Évangile de saint Jean est réputé pour être le plus théologique, celui qui a le plus approfondi le mystère de Dieu, le mystère du Christ (symbole de l’aigle). Mais de ce fait, il est aussi souvent le plus compliqué à comprendre. Aujourd’hui en est un exemple – plusieurs images, plusieurs concepts se croisent et se mêlent, ce qui peut rendre difficile la compréhension. Dans ces 6 versets, Jésus parle de lumière, de parole, d’envoyé, de croire, de voir, de jugement, de salut, de vie éternelle... Tout est dit et semble ne rien dire.

Que comprendre dans tout cet enchainement ? Beaucoup de choses pourraient être dites, ce soir je me limite à en dire deux qui sont évidentes mais qu’il est bon de se rappeler.
Jésus est la Parole de Dieu, c’est-à-dire qu’il est Dieu qui se dit, qui se donne à connaitre. Jésus c’est Dieu qui se communique, qui entre en relation avec les hommes. En cela Jésus est la lumière, il vient nous révéler ce que nous étions incapable de connaitre par nous-même. Jésus c’est Dieu qui s’envoie lui-même chez les hommes pour les inviter à entrer en communion avec lui.

Croire en Jésus, l’accueillir, c’est croire en Dieu, accueillir ce Dieu qui vient. C’est faire confiance en Dieu, le laisser prendre place dans notre existence, c’est reconnaitre qu’il en est le principe, le moteur et la fin. Croire, la foi, c’est la réponse de l’homme à cette initiative de Dieu. C’est en cela que l’on peut dire que celui qui croit est sauvé, car la foi c’est la réponse positive de l’homme à Dieu, réponse qui permet à Dieu d’entrer et de transformer notre existence. Celui qui refuse de croire se juge lui-même car il ferme la porte à Dieu.

Si nous sommes croyant, reconnaissons que c’est parce que Dieu est venu se dire à nous, en passant par bien des moyens (témoins, catéchistes, curé, lecture de la Bible...), c’est lui qui a fait le premier pas. Je vous invite simplement à remercier Dieu pour ce don de la foi, pour cette invitation qu’il vous a faite et qu’il vous fait encore. Je vous invite à renouveler votre oui, « oui je crois » et je vous invite à prendre conscience de tous les engagements que ce « oui » à Dieu comprend.

Retrouvez la vidéo de la messe du jour ici