Homélie du dimanche 17 mai - 6e dimanche de Pâques par le P. Laurent

Jésus nous fait une promesse : « Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous ! ».
 
Chers frères et sœurs,
 
En ces jours, nous sommes orphelins nous aussi ! Orphelins de Jésus qui se donne dans la communion eucharistique ! Orphelins de Jésus qui se donne dans la rencontre communautaire ! Certains diraient peut-être qu’ils se sentent orphelins de Jésus face à la sécheresse de vivre un office devant un écran ! D‘autres diraient que même dans leur prière personnelle ils se sentent orphelins de Jésus ! D’autres encore pourraient se sentir orphelins de Jésus parce qu’ils traversent une rude épreuve ou parce qu’ils ont été privé d’un sacrement qu’ils auraient du recevoir ! Ou encore certains diraient se sentir orphelins de Jésus devant le rejet de la foi d’un proche ou devant la critique régulière de notre foi !
 
En effet, nous avons maintes et maintes situations où nous pouvons nous sentir orphelins de Jésus ! Or nous le savons, il y en a un qui désire nous adopter, c’est l’Esprit Saint ! Oui, frères et sœurs, l’Esprit Saint veut nous adopter ! La racine latine du mot adopter veut dire « choisir »
 
Ainsi, l’Esprit Saint nous choisit ! Cela suppose que nous répondions à ce choix ! Or, nous ne le savons que trop bien, nos peurs de perdre notre liberté, nos manques de foi, nos incertitudes face à la vie, nous empêchent souvent de choisir l’Esprit de Dieu. L’Esprit Saint a un grand challenge envers nous ! Il doit nous apprivoiser ! Nous disons souvent que nous avons en nous l’Esprit Saint, comme si nous le possédions. En fait, depuis notre baptême et notre confirmation, c’est nous qui appartenons à l’Esprit de Dieu. Et c’est à nous, de nous laisser apprivoiser par l’Esprit de Dieu. Sommes-nous réellement prêts à accueillir sa consolation ? Sommes-nous réellement prêts à le laisser guider notre vie ? Sommes-nous réellement prêts à le laisser devenir notre Défenseur ?
 
Pour nous laisser adopter par l’Esprit Saint, il n’y a qu’une seule condition dont l’Évangile nous parle : c’est vivre dans la vérité, vérité avec soi-même, vérité avec les autres, vérité avec Dieu. Nous le voyons bien, dès le péché originel, dans le jardin d’Eden, qu’est-ce qui coupe Adam et Eve de Dieu, c’est le mensonge ! Ils veulent cacher à Dieu qu’ils sont nus et ils ne peuvent plus voir le voir face à face ! Nous sommes pareils ! Notre péché nous met à nu et nous n’osons parfois plus nous retourner vers Dieu. Et nous avons alors besoin de l’Esprit de vérité pour revenir vers Dieu ! Ce n’est pas nous qui le décidons, c’est l’Esprit Saint qui nous l’inspire ! Nous pouvons revenir à Dieu uniquement parce que nous nous laissons adopter par l’Esprit de vérité et que nous acceptons qu’il agisse en nous !
 
Quelle leçon d’humilité ! Jésus nous l’avait déjà dit : « Sans moi, vous ne pouvez rien faire » ! Sans l’Esprit de vérité, sans le Défenseur, nous ne pouvons rien faire !
 
Mais nous avons tendance à voir la chose négativement. « Comment Seigneur, sans toi, je ne peux rien faire ? » « Ne suis-je pas libre de mes actes ? de mes pensées ? de mes paroles ? Suis-je pour toi une simple marionnette ? » Reconnaissons-le ! Nous l’avons déjà entendu, et pas que de la part de non-croyants !
 
Chers frères et sœurs, voyons la chose positivement ! L’Esprit Saint ne nous enlève pas notre liberté ! Il élève notre liberté au rang de la liberté divine ! Il donne à notre propre liberté une grandeur que nous ne pouvons comprendre d’un point de vue humain. L’Esprit Saint nous fait passer de la situation d’orphelin à celle d’héritier légitime du Royaume de Dieu !
 
Alors prions les uns pour les autres en ces jours qui nous séparent de la Pentecôte, pour que l’Esprit de vérité vienne ouvrir nos cœurs. Demandons la grâce de nous laisser adopter par lui et ainsi de devenir dans la vérité et dans liberté, des enfants de Dieu, dignes héritiers de son Royaume ! Amen

Retrouvez la vidéo de la messe du jour ici