Homélie du mardi 12 mai par le P. Adrien

Chers frères et sœurs,

Avez-vous remarqué le changement radical d’attitude des habitants de Lystre vis-à-vis de Paul ? Hier, si vous avez lu et médité les textes du jour, vous avez pu apprécier les aventure de Paul et Barnabé qui font un miracle à Lystre. Aussitôt les habitants les prennent pour des dieux, ils les appellent Zeus et Hermès, et c’est avec grande difficulté que Paul et Barnabé arrivent à leur faire comprendre qu’ils ne sont que des hommes... et que l’unique vrai Dieu est le Dieu de Jésus-Christ.

Aujourd’hui, on voit que ces même habitants, aguichés par des juifs venus des villes voisines, pourchassent Paul et le lapide pour qu’il meurt. Quel changement brutal, passé de l’acclamation à la lapidation. Cela peut surprendre, mais pourtant nous y sommes habitués. Jésus lui-même a vécu cela, entre son entrée triomphale à Jérusalem et sa crucifixion quelques jours après. Et nous-même, bien des fois nous en faisons l’expérience : on nous encense, on loue nos mérites, notre charité... et juste après on nous accuse d’un tas de chose. Je me souviens d’une conversation avec un non croyant qui en moins de 20 minutes m’accusait d’être un pédophile et de participer à la pire des sectes... et en même temps il m’avait encensé pour toutes les bonnes œuvres que réalise l’Église, pour le don complet de ma vie... un peu étrange. Bien souvent, les mêmes personnes de l’extérieur nous applaudissent un jour et le lendemain ils se moquent de nous et nous accusent de tous les crimes.

Comment réagir ? Saint Paul nous donne la réponse. Face aux louanges, il faut rester humble et recentrer tout sur Dieu (et non sur nous-même, sinon l’orgueil nous guette). Dans l’adversité, l’opposition, le mépris... il ne faut pas se victimiser (qui est aussi une forme de retour égoïste sur soi, une forme plus subtile d’orgueil). Saint Paul poursuit son œuvre, il continue de témoigner. Soyons comme saint Paul, humble dans le bien que nous faisons et indifférents face aux attaques et au mépris. Ce qui doit compter pour nous, c’est d’annoncer la gloire et le règne de Dieu (cf. Psaume), peu importe la manière dont on nous considère. Demandons à Dieu d’avoir suffisamment d’humilité pour que les compliments ne nous gâtent pas, et demandons-lui d’être suffisamment miséricordieux pour que les reproches et le mépris ne nous rendent pas amers.

Retrouvez la vidéo de la messe du jour ici