Homélie du jeudi 30 avril - 3e jeudi du Temps Pascal par le P. Adrien

Chers frères et sœurs,

Connaissez-vous le pape saint Pie V ? Peut-être pas. Pour vous le présenter rapidement, c’est le pape qui a mis en œuvre les différentes décisions du concile de Trente (1570 – réponse aux objections protestantes). Les deux choses majeures qu’il a mises en place, c’est le catéchisme de Trente, pour redonner de manière simple et claire la foi catholique et la réforme de la liturgie, de la messe, afin d’insister sur la présence réelle du Christ dans l’eucharistie, présence remise en cause par les protestants.
Redéfinir la foi et redéfinir la liturgie sont deux choses essentielles et intimement liées. « Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle celui qui croit ». Jésus annonce que celui qui croit à la vie éternelle. Il parle au présent, il ne dit pas « il aura la vie éternelle », non, « il a la vie éternelle ». La vie éternelle, cette vie avec Dieu, en présence de Dieu n’est pas pour un futur lointain, elle est pour aujourd’hui, elle est déjà présente pour ceux qui croient. La foi donne accès dès aujourd’hui à la vie éternelle, à la vie en présence de Dieu.

Dans l’Évangile, Jésus met cette vie éternelle en lien avec sa propre chaire offerte en nourriture. Ce pain, c’est évidemment l’eucharistie. La vie éternelle, nous y avons accès aujourd’hui à travers la foi et particulièrement à travers la foi en l’eucharistie. Lorsque je reçois l’eucharistie avec foi, je goute déjà ce qu’est la vie éternelle, lorsque je me tiens en présence de l’eucharistie, je goute déjà ce qu’est la vie en présence de Dieu.

Bien sûr, Dieu n’est pas que présent dans l’eucharistie, mais il y est présent d’une manière particulière, très forte, presque palpable. Je me souviens d’une veillée Pascale à Villiers-Fossard, lorsque j’étais séminariste. Après avoir donné la communion, avec le père Tony (curé), on se rassoit à nos places, et l’on voit deux paroissiennes au premier rang qui nous font des gestes et des grimaces, des gros yeux en nous montrant le sol. Et là, on découvre une hostie sur le sol (elle avait dû tomber lors de la distribution). Le père Tony se précipite pour la ramasser et la consommer. A la fin de la messe les deux dames viennent nous voir encore sous l’émotion en disant « Oh la la on a essayé de vous le dire pendant que vous distribuiez la communion mais rien à faire, quand vous êtes reparti je me suis dit « Mon Dieu ! I’vont vous marcher d’ssus !!! ». Cette réaction m’a beaucoup touché, car j’y ai vu la profonde foi en la présence réelle qu’elles avaient. Pour elles cette hostie n’était pas ce qu’elle semblait être, une petite rondelle de farine et d’eau, non, c’était réellement le Christ, c’était réellement la présence de Dieu.

Oui, l’eucharistie, c’est réellement la présence de Dieu presque palpable. Cette présence, vous ne pouvez pas y communier pour le moment, mais vous pouvez toujours vous y approcher. Les églises sont ouvertes et il vous est possible de vous y rendre, lors de vos achats ou lors de votre sortie quotidienne autorisée. Ainsi je vous invite à venir prier individuellement devant le tabernacle. Venez rendre visite au saint sacrement – Dieu est là, il vous attend.

Retrouvez la vidéo de la messe du jour ici