Homélie du Dimanche 26 avril – 3e dimanche du Temps Pascal par le P. Adrien

Chers frères et sœurs,

Pourquoi Jésus fait-il semblant d’aller plus loin ? Lorsque les disciples arrivent chez eux, à Emmaüs, il est précisé que Jésus, qui n’est toujours pas reconnu, fait semblant d’aller plus loin... Pourquoi ce détail ? Je ne sais pas, mais cela permet de voir que cette fois-ci, ce sont les disciples qui demandent à Jésus de rester avec eux.
Au début, nous voyons Jésus qui s’approche, c’est lui qui a l’initiative, c’est lui qui désire être avec les disciples, il va à leur rencontre, les questionne. Lors de cette rencontre, nous voyons que les disciples sont en quelque sorte enfermés sur eux-mêmes, ils ne reconnaissent pas Jésus, ils sont obnubilés par ce qu’ils viennent de vivre - la Passion, la mort de Jésus - et par leur déception : ils croyaient que Jésus était un prophète puissant, celui qui libérerait Israël... mais voilà qu’il a été arrêté et tué... il n’y a pas chez eux de place pour la résurrection. Tout est fini, ce choc les enferme sur eux, ils ne reconnaissent pas Jésus.

Après avoir marché avec eux et expliqué les Écritures, Jésus a réveillé quelque chose chez eux, ils ne sont plus enfermés sur eux-mêmes, leur cœur se ranime, brûle... ils désirent demeurer avec ce voyageur... En faisant semblant d’aller plus loin, Jésus les invite à choisir : restez enfermé sur vous-mêmes et votre déception, ou bien acceptez de faire un pas de plus. Ce pas de plus que Jésus leur propose de faire, c’est la foi en la résurrection.

Croire en la résurrection, c’est affirmer que Jésus est bel et bien vivant aujourd’hui, que Jésus est bel et bien présent dans ma vie, qu’il est agissant en moi. Croire en la résurrection, c’est reconnaitre que j’ai une relation personnelle avec lui, il n’est pas un simple souvenir, un prophète des temps passés dont seul le discours demeure. Jésus n’est pas comme le roi David, qui a été un grand roi et un grand prophète mais qui est mort, son tombeau en atteste... nul juif n’a une relation personnelle, amicale avec le roi David. Jésus n’est pas un personnage du passé, il est un acteur du présent. Jésus n’est pas une simple idée, un beau discours qui garde de la valeur... c’est une personne vivante, c’est Dieu à mes côtés.

La foi en la résurrection est le cœur de notre foi chrétienne, c’est le cœur de la prédication des apôtres et de saint Paul. Car si Jésus n’est pas ressuscité, si je ne crois pas en sa résurrection, alors ma foi est vaine. Je suis comme les disciples d’Emmaüs, je ne vois pas plus loin que le bout de mon nez, je suis incapable d’être en relation avec lui.
La foi en la résurrection découle de l’expérience de la présence de Dieu. Si vous croyez, c’est sans doute que vous avez déjà fait cette expérience – « le Christ est vivant, je le sais car je vis quelque chose avec lui ». Ce n’est pas simple de témoigner de la résurrection du Christ, car ce n’est pas simple de trouver les mots pour parler de la présence réelle mais invisible de Dieu à nos côtés. C’est pourtant essentiel, on ne peut témoigner que de ce que l’on a vécu. Les disciples d’Emmaüs deviennent témoin lorsqu’ils ont accueilli et reconnu la présence de Jésus. La foi chrétienne, c’est croire en la présence d’un invisible, c’est tout fonder sur cette présence et c’est témoigner de cette présence.

Durant ce Temps Pascal, nous sommes invités à approfondir notre conscience de la présence de Dieu à nos côtés. Jésus éveille notre cœur par sa Parole, il nous invite sans nous obliger, il fait semblant d’aller plus loin pour nous inciter à faire le choix de demeurer avec lui « reste avec nous ». Le lieu où la présence de Dieu est la plus forte, c’est l’eucharistie. Aujourd’hui vous en êtes privés, que ce temps creuse en vous la foi en la présence réelle mais invisible de Dieu dans ce sacrement. Ainsi, lorsqu’il vous sera de nouveau possible de communier, ce sera pour vous et pour Dieu une grande joie, celle de demeurer l’un uni à l’autre. Préparez-vous dès maintenant à recevoir de nouveau la présence de Dieu dans le sacrement de l’eucharistie.

Retrouvez la vidéo de la messe de ce jour ici