Homélie du jeudi 26 mars 2020

Rendre témoignage…
 
Dans le passage de l’évangile de Saint Jean de ce jour, Jésus demande que l’on croit en ses œuvres. Pour cela il fait appel à quatre témoignages :
 
 - Le témoignage de Jean-Baptiste qui « était la lampe qui brûle et qui brille » et non pas la lumière en tant que telle.
 
 - le témoignage des œuvres du Père qui sont les signes, les actions du Christ : « Les œuvres mêmes que je fais témoignent que le Père ma envoyé. »
 
 - le témoignage du Père, lui-même, qui par les paroles données au Christ manifestent sa présence au monde : « Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez jamais vu sa face, et vous ne laissez pas sa parole demeurez en vous, puisque vous ne croyez pas en celui que le Père a envoyé ».
 
 - le témoignage des Ecritures qui annoncent, depuis le commencement, la venue du Sauveur : « Vous scrutez les Ecritures parce que vous pensez y trouver la vie éternelle ; or, ce sont les Ecritures qui me rendent témoignage, et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! »
 
 
Aujourd’hui, mais surtout demain, à l’invitation du Christ, quel doit être mon témoignage ?
 
Dans la dynamique de la mission « Ouvrons les cœurs ! », beaucoup d’entre vous, consciemment ou inconsciemment, sont entrés dans cette expérience du témoignage. Que ce soit sur le marché, dans les visites à domicile, lors des soirées de quartier, de qui vient dîner ce soir et tout autre rencontre… vous avez rendu témoignage de et par celui qui illumine votre vie : le Christ ?
 
Or rappelez-vous sur quoi doit être fondé ce témoignage ? Sur la Vérité ! sur ce que le Seigneur vient réalisé de beau dans votre vie afin de manifester uniquement la Gloire de Dieu.